Pour mieux apprécier la richesse de la carte, honneur au seigneur le cochon de lait, valeur sûre de la haute gastronomie qui a fait son grand retour dans les meilleurs restaurants de la capitale. Antoine Heerah le présente avec la peau croustillante, rouleau de tête au curry (l’épice ajoute une note “chamarrée” exemplaire), avec de la mousseline de raifort et une échalote grise confite dans le champagne. Arrosé de son jus de cuisson, cela devient un grand moment de bonheur.
À déguster aussi comme plat de substitution pour les amateurs : la côte de veau tradition “élevé sous la mère du Limousin”, poêlée au beurre salé, mousseline de cêpes, jus de viande au foie gras.