La renaissance du Chamarré au pied de la butte Montmartre dans l’ex-Beauvilliers est une autre bonne surprise. Si nous étions déjà fan d’une cuisine qui jouait, à sa précédente adresse dans le 7e à Paris, la synthèse des herbes, épices et légumes de l’île Maurice et des produits hexagonaux, …. Ce dernier a changé, sa cuisine mieux maîtrisée est devenue sensuelle …, et son rapport avec la clientèle est beaucoup plus détendu. Un changement qui transpire tant dans les assiettes que dans l’ambiance d’une salle à manger élégante avec quelques clins d’œil à l’océan Indien. Jouissive composition de carpaccio de Saint Jacques, langoustines et bar au citron surmontés de poutargue… La viande moelleuse est subtilement effleurée par les épices…